Plaisirs saphiques

Lundi matin , je me réveille doucement, le soleil inonde ma chambre, je me pose sur la terrasse de ma chambre, nue sur le bain de soleil, j’aime sentir la chaleur sur ma peau. Des gens passent, au risque de ma voir. L’exhibition, un des moteurs de ma vie.
Je me prépare rapidement, enfile un bikini et descend me poser sur un transat au bord de la piscine d’eau de mer. Au bout d’une heure, je change de place, la proximité d’enfants me dérange pour faire du topless. Direction la piscine tropicale. Je me pose, seins nus; que j’aimerai pouvoir retirer le bas!
Près de moi, je remarque un regard insistant posé sur moi.
Elle est belle, brune, cheveux longs et ondulés, la peau matte, typée italienne. Je me passe de la crème solaire, seule soucis, le dos.
Elle entend une conversation téléphonique que j’ai à ce moment là et elle me propose naturellement de me passer celle-ci dans le dos.
Ses mains s’attardent plus longtemps qu’elles ne le devraient…
Nous engageons la conversation. Elle vient d’arriver seule également en vacances. Nouvellement célibataire, elle veut profiter à fond. Mon radar sonne dans tout les sens quand elle m’annonce qu’elle est lesbienne et qu’elle espère que cela ne me dérange pas.
Je lui avoue cash que cela ne me dérange pas au contraire et que moi même, je ne suis pas indifférente aux plaisirs féminins.
Nous décidons de profiter de la journée ensemble après le massage que j’avais programmé au spa.
Massage naturiste très sympa et relaxant…
Je reviens me poser à coté d’elle; elle me plait, je me mets en tête de tenter avec elle.
La mer est descendue, on décide d’aller faire une ballade sur la plage. Elle me parait timide, ça m’excite encore un peu plus.
Je lui prends la main, elle se laisse faire, on se pose sur le sable en regardant la mer, je m’approche, la regarde dans les yeux et l’embrasse.
Elle rend mon baiser, timidement.
On décide d’aller prendre un verre avant d’aller manger et d’aller visiter la galerie d’arts en bas.
Je vais me rafraîchir dans ma chambre avant, mon casse-croûte de ce soir, ce sera elle, je suis bien décidée.
Rendez-vous devant la galerie, partager les mêmes passions j’apprécie aussi grandement.
Le repas et la soirée au bar se passent bien, mais trop calmes pour moi. Je la sens timide, voire même coincée. A part quelques caresses et baisers cela s’arrête là.
Je me demande comment va se passer le reste du temps. C’est dommage je la trouve vraiment à mon gout et les filles sont mon pêcher mignon.
La soirée se termine, le bar ferme, tout le monde remonte dans sa chambre. Je l’accompagne jusqu’à la sienne. Devant la porte elle m’embrasse et timidement m’invite à rentrer.
J’en profite, elle part à la douche, je la rejoins, je commence à la caresser, je parcours son corps, je la sens soumise, je vais pouvoir m’amuser comme j’aime le faire avec une « poupée sexuelle ».
Je l’assois sur le rebord de la baignoire, lui écarte les cuisses et pose ma langue sur son sexe; je titille son clito, alterne les mouvements, elle commence à mouiller et gémir de plus en plus fort. Je la sens au bord de la jouissance, elle se tord de plaisir et explose. Je ne m’arrête pas là j’entre un premier doigt, puis un deuxième dans sa chatte puis la main, elle dégouline tellement elle mouille, son regard se trouble, mes vas et viens vont de plus en plus vite, je lui fouille le sexe, elle s’arque-boute sous mes mouvements, je sens les contractions de son orgasme.
Elle retombe, totalement soumise et offerte à moi.
Je lui laisse reprendre ses esprits en finissant la douche.
Je la pousse sur le lit et lui attache les mains avec son pareo. Je la redresse, lui remonte sa croupe. Elle me présente son cul et sa chatte bien ouverte. Je me rappelle d’avoir mis quelques jouets dans mon sac. J’en sors un plug et lui mets dans son petit trou. Elle gémit mais ne dit rien. Je lui titille, pince son clito, elle aime ça, se remet à mouiller, son deo est à portée de ma main je l’attrape et lui enfonce dans la chatte et m’entreprend à une double pénétration qui la rend complètement folle.
Elle jouit en criant, un peu trop fort à mon gout, j’approche alors ma chatte de sa bouche et lui ordonne de la lécher en s’appliquant. D’abord une langue timide se pose sur mes lèvres puis un peu appuyé sur mon clito. Je mouille, elle m’excite, je grimpe, je jouis sous ses coups de langues. Je lui ordonne de me doigter, elle le fait, soumise complètement. Je jouis une deuxième fois.
Elle se met dans mes bras, et s’endort, toute fatiguée et heureuse.
Je la garde dans mes bras et m’endors également.
Dans la nuit, l’envie me reprend, je recommence et elle se laisse faire.
Le lendemain matin, réveil en douceur, je la rejoins sous la douche et joue encore un peu avec elle.
Elle n’a jamais vécu sexuellement une expérience aussi intense, elle a aimé et moi, ben j’ai adoré jouer avec ma « poupée sexuelle ». Je vous l’avais dit, les filles c’est mon pêcher mignon, j’aime faire jouir, mouiller une femme.
Restez connectés la suite sera encore plus croustillante…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*