Lettre d un soumis de Maitresse Missy

Lettre d un soumis,

Je me nomme Minerve et je vais vous raconter ma première rencontre avec Maîtresse Missy.

Nous sommes l’été, je suis à la recherche d’adrénaline, de réel et surtout d’une personne différente que je peux appeler un jour maîtresse. Je vaque sur les réseaux sociaux, prends un pseudo caché, je fouille tout ce qui est lié au libertinage et je tombe sur Missy, que j’observe et apprend à connaître via ses publications et son site. Je prends contact, je me fais connaître, je tente d’attirer son attention, je lui achète des cadeaux, lui envoi des textes avec mes désirs, mes fantasmes et mon expérience afin de lui apprendre que j’existe et que je souhaiterai passer entre ses mains mais d’une manière différente sans doute des autres. Je souhaiterai que tout ce dont j’ai besoin, se passe en une seule rencontre pas de possibilité de me défiler, que je subisse une première séance et que je ne puisse reculer ni changer d’avis sur mes envies. Je continue de prendre de ses nouvelles, d’attirer son attention jusqu’à ce que cela soit le cas. Je décide donc, d’aller à sa rencontre sur un de ses événements annoncé et de me jeter a l’eau. Le rendez vous unilatéral est donc pris, direction un club où elle fait un show.
Arrivé sur place, je rentre, paie ma place et me mets en condition. Comment dois-je prendre contact? Comment lui annoncer mes intentions? Je me mets donc en condition au bar, un verre seulement car je dois avoir les idées claires. Elle arrive, me snobe totalement et passe devant tout le monde, salue les membres du personnel. Elle est juste somptueuse, sexy et ce soir elle n’avait rien d’une dominatrice. Je fantasme sur elle, son corps, sa vision de la vie. Je suis perdu, je stresse, je sens mon cœur s’emballer, la température monter.
Le moment du show arrive, elle sort toute de latex vêtue, fouets et soumis à ses pieds! Je me suis senti jaloux, envieux et honteux à la fois. Je regardais son show, tout en délicatesse mais son regard montrait tellement de vice…
Une fois le show fini, elle arriva au bar, prit un verre, son soumis à ses pieds à genoux au bout de la laisse. Elle lui mettait de temps à autres des coups de talons, faisait tomber ses affaires pour que son soumis lui ramasse, avec la BOUCHE… Je prends mon courage à deux mains, je me présente devant elle, je l’accoste en lui disant que je suis son plus grand fan, que je suis un soumis en herbe et que je souhaite qu’elle s’occupe de moi! Elle me regarda, se mit à rire très très fort en se moquant de moi en me disant que des soumis de pacotille qui se présentent face à elle sans les formes, n’ont même pas la chance qu elle pose un œil sur eux!! Elle ajouta que j’étais juste bon à me faire enc….. par son chien de soumis!
Je la connaissais hard, mais psychologiquement, elle est bien plus hard qu’on la connait, que ce soit en show, sur les réseaux sociaux ou autre d’ailleurs! Qu’à cela ne tienne,je ne sais pas pourquoi mais je me suis mis à genoux et je lui ai dit que s’il fallait passer par là alors je me plierai à ses moindres désirs! Son regard changea, elle m’a tendu sa carte avec son adresse mail et me demanda de lui écrire dès ce soir pour mieux me connaitre!

Je vous passe notre conversation qui ne regarde que Maîtresse Missy et moi-même, pour en venir aux faits!

15 jours se passent et Maîtresse Missy m’a convié à une soirée « Privée » sur le thème BDSM. Dans nos échanges, il était question de BDSM dans un donjon, dans le sien bien-sûr, de jeux anales, le tout se limitant au sang, scato et de manière générale je n’aime pas les hommes, je ne suis pas bi, du moins c’est ce que je lui avais dit. Il a été question une fois dans un message, que je lui dise que j’ai « rêvé » une fois que je servais de « sextoys » à un couple qui se jouait de moi, je l’avais d’ailleurs déjà fait mais rien ne s’était passé avec l’homme du couple!

Nous sommes vendredi soir, Maîtresse Missy me convie donc à une soirée ou nous serions plusieurs soumis, où Missy serait la seule dominatrice à dompter ses jouets, à se servir de nous comme des marionnettes, selon ses mots: Je trouvais cela plutôt drôle à imaginer.
J’arrive donc à son donjon, en pleine campagne, je tairai bien-sûr l’adresse pour des raisons évidentes… Un homme m’ouvre la porte, me fait rentrer dans une cour et me présente face à une porte d’où j’entendais de la musique, des bruits de chaines, de fouets mais pas de paroles… Impossible de savoir combien il y a de personnes. Je toque et pousse la porte, « Entrez » me dit on, la musique se baisse, je tire la porte et entre.

Le donjon est plutôt rustique, de matériaux brutes mais équipé avec du matériel de qualité, au premier coup d’œil en tout cas. Je vois Maîtresse Missy assise dans un salon avec un soumis à ses pieds, j’en vois un autre au fond, et je crois apercevoir un autre dans la cage, ce qui faisait 4 soumis avec moi! La soirée risque d’être longue.
Je me présente à ma Maîtresse, je me mets à genoux et lui présente mes respects. Elle me demande de me mettre en tenue, elle avait sélectionné une tenue de femme, body, jupe, haut de robe, il ne me manquait plus que les chaussures… J’avoue que cela m’a vexé car je lui avais déjà dit que je trouvais drôle de m’habiller en femme mais c’était sacrément vexant de l’être avec 3 autres mecs qui étaient habillés en cuir, voir nus… Bizarrement j’étais le seul travesti! Pourquoi? Pas le temps de réfléchir, j’obéis si je veux passer entre ses mains.

Maîtresse Missy étaient habillée en robe longue en latex et dentelle, talons aiguille noirs, maquillée comme en soirée, les cheveux attachés, lunettes foncées et carrées, et équipées de ses jouets. Elle me demanda si j’étais prêt, prêt à vivre une grande soirée, et qu’elle allait agir comme quand il fallait retirer rapidement une bande de cire sur une touffe de poil… Elle m’a dit que j’allais sentir passer la soirée mais que si je lui faisais confiance, que si je me lâchais totalement entre ses mains alors, je voudrais en refaire sans compter… Elle me donna un Safe-Word unique, en me disant qu’il n’y en aurait qu’un et qu’il servirait uniquement à la faire arrêter, me rhabiller et tout stopper… HORS DE QUESTION POUR MOI!!!

Je me travesti donc, je vois le regard des soumis et je me dis qu’ils doivent se foutre de ma gueule intérieurement, mais je me rattrape en pensant que je me moquerai d’eux quand leur tour viendra. Maîtresse Missy ordonna à un des soumis de m’attacher à une croix, en bois, face à elle. Il me donna mon collier en cuir ( beaucoup plus moche que celui de son soumis officiel d’ailleurs), les bracelets, et me demanda de regarder le sol! Un soumis! Nan mais faux pas déconner la! Pfffffffffff il m’a mis les nerfs avec son air suffisant ce con!

Bref, elle arriva vers moi et j’ai compris que la soirée commençait, son soumis est parti remonté la musique, Maîtresse Missy est arrivée face à moi. Elle fait le tour de ma tenue, m’insultant de petite pute, son regard changea direct. Je n’ai pas réellement compris ce changement de regard, elle attrapa sa cravache et décida de corriger ma posture. Je me retrouve donc dans une position vraiment inconfortable, face à elle avec des picotements sur les jambes, mes parties, et mes bras… Chaque fois que mes points se resserraient sous ses coups de cravache, elle frappait plus fort sur l’avant bras. Elle disait que serrer le point face à sa maîtresse était un geste inadmissible et tapait de plus en plus fort. La douleur me fit oublier l’envie de contracter mes bras, elle m’a vaincu déjà sur ce point. Missy s’approcha de mon visage, son regard me fit comprendre qu’elle ne lâcherait rien et me dit: « La soirée ne fait que commencer! »
Ensuite Maîtresse Missy me banda les yeux, me mit un bâillon boule et commença à me déshabiller. Je me retrouve sans ma jupe, en Body. Elle commença à me toucher partout, même le sexe à travers mon Body, qui me fit gonfler direct! L’excitation était telle que j’avais l’impression que mon sexe allait exploser… J’ai donc entendu ma maîtresse me dire à l’oreille qu’elle allait s’occuper de mon érection… Pouah ses mots dans sa bouche m’ont retourné le cerveau, je me suis mis direct à espérer, attendre qu’elle s’occupe de mon sexe… J’ai senti le haut de mon body tomber sur mon ventre, le bas de mon body s’ouvrir laissant jaillir mon sexe tendu au possible! Alléluia! Elle va donc s’occuper de mon sexe, je vais avoir ma récompense… Je sens une main experte arriver sur mon torse, je sens qu’on me pince les tétons ce qui a tendance à me faire bander très fort, on m a pincé plusieurs fois, je sens que le pincements dure, on m’a mis des pinces sur les tétons mais cette pratique est une excitation extrême pour moi. Soudain, plus de contact sur mon corps, j’écoute mais je n’entend rien, puis j’entends Maîtresse Missy qui me dit « lâche toi, je t’autorise de jouir »… 10 Secondes après, je sens qu’on me pince les couilles, à plusieurs reprises, je ne comprends pas ce qu’il se passe mais je pense qu’on m’a installé des pinces sur les tétons et les couilles… L’excitation est Omni-présente, je bandais dur, impossible de me retenir mais après tout, Ma maîtresse m’a demandé de me laisser aller à jouir… De nouveau plus de contacts, mais j’entend quelqu’un devant moi, quelqu’un qui se mets accroupi, et la je sens des mains qui me touchent le sexe, puis quelque chose de chaud, sur mon sexe, une langue et des lèvres qui jouent avec ma queue!!! Oh mon dieu! Je me faisais sucer par ma maîtresse!!! Une bouche délicate et experte, qui me suce et me pompe comme jamais! Énergique, une véritable suceuse! Impossible de résister, impossible de prévenir, mon jus monte d’un seul coup, et j’explose dans un râle contenu par le bâillon boule. Malgré mon éjaculation, Maîtresse Missy continue à me sucer, Bordel elle avale! C’est un truc de fou cette femme! Un fantasme absolu et une divine suceuse comme j’en ai rarement connu! Sitôt fini, mon sexe relâché, je me retrouvais dans du coton, ce doux rêve où l’on ne sait plus où l’on est, qui nous sommes… Seule image en tête, Maîtresse Missy à genoux devant moi et qui m’a sucé et avalé! L’orgasme! D’un coup, j’entend chuchoter dans mon oreille: « Merci pour ton jus, il est divin » d’une voix d’homme et la une énorme douleur fulgurante venant des pinces que l’on avait mise sur mon sexe et mes tétons qui me sont arrachées d’un seul coup, me retira direct de mon orgasme et de mon rêve! Les larmes me sont montées aux yeux, par la douleur et par la honte car je viens de prendre mon pied comme jamais en me faisait sucer par un homme qui vient d’avaler mon sperme. Je n’avais encore jamais vécu ce genre de situation, mes jambes tremblaient, mais je ne sais pas si c’est la douleur ou l’orgasme, elles ne me portent plus, me voila pendant sur la croix, elle seule me tient! Je n’ai plus de jambe pour me tenir debout, impossible de comprendre mon état, impossible de rationaliser la situation!!! INCOMPREHENSIBLE.

On me laissa là un moment, je resta les yeux fermés, j’entendais qu’on jouait à coté de moi, j’entendais le fouet claquer, les martinets fouetter, des soupirs, et des cris de Maîtresse Missy me laissant croire qu’elle n’était pas contente, mais impossible d’ouvrir les yeux, de comprendre ce qu’il se passe autour de moi, je ne fais que trembler, j’ai chaud, froid, soif, bref un état que je n’ai jamais vécu auparavant! Somptueux!

Quelques moments plus tard, Maîtresse Missy me retira mon bâillon et me rendit la vue, elle me détacha et m’installa sur le ventre sur la table de travail, il m’était impossible de voir mes autres comparses, j’ai donc supposé qu’ils étaient couchés au sol du salon, ou dans la cage. Maîtresse Missy m’attacha et me demanda si j’avais pris mon pied, si j’en voulais encore et si je me sentais comme une petite pute. Son regard me fit de nouveau craindre le pire, je n’ai su que dire, j’ai baissé les yeux, elle se mit à rire et me dire que c’était plus facile de faire le malin en extérieur ou par mail et que la réalité est dure à supporter! Elle m’a dit que j’allais pouvoir ouvrir les yeux, que j’allais en avoir plein les yeux quelle ne ferait que m’attacher mais cette fois, les yeux libres. Elle m’attache les mains, les pieds sur la table, elle s’est mise devant moi, elle appuyait sur moi pour m’écarter les fesses, pour me mettre des fessées, pour me griffer le dos ce qui écrasait mon visage sur son sexe… Son odeur parfumé et doux me fit de suite fantasmer! Elle était habillée et l’odeur qui se dégageait de la robe m’excita au plus haut point à nouveau… Après avoir matraquer mon dos, elle se décida à retirer sa longue robe, se retrouvant avec un short court, bas résilles, talons aiguilles et seins nus! pouaaaaahhhhh Je n’ai jamais vu une femme aussi belle et excitante! Elle passa derrière moi en me souriant, j’ai de suite compris que quelque chose se tramait. C’est ce même regard, vicieux qu’elle avait tout à l’heure. Elle se tourna vers son « établi » attrapa un Gode Ceinture de petite taille, l’enfila et passa derrière moi. Elle met du gel sur mon anus, et ne pris aucun soin de me préparer! Elle m’enfonça le Gode ceinture au plus profond de moi m’arracha un cris de douleur! Elle me choppe la tête et me dit de fermer ma gueule et de subir, à moins que je ne souhaitais renoncer à mon éducation en utilisant le Safe Word! Mes yeux se sont fermés, j’ai choper les chaines de mes bracelets et me suis mordu les lèvres pour me forcer à me taire pour ne pas la perdre! Je me suis rappelé que j’avais accepté les jeux avec mon anus, que je fantasmais sur une femme qui me prenait au gode ceinture! Là, elle se mit à me défoncer le cul, elle est devenue énergique, hystérique, me mettant des fessées et me disant que mon cul s’ouvrait comme une petite pute! Il est vrai qu’à un certain moment, je ne sentais plus de douleurs, je me suis même surpris à me cambrer pour profiter du moment. Je commençais à monter en chaleur, comme un moment irascible sans durée. Maîtresse Missy s’arrête essoufflée et je lui dit: « Non, pas maintenant! » Elle me répondit: « Ah tu réclames? pas de soucis, j’utilise mon remplaçant! » et la je tourne la tête et je vois un des soumis s’approcher de mon cul la queue à la main, Maîtresse Missy pose du gel sur mon anus, vient se mettre à nouveau le sexe contre mon visage, se penche sur moi, m’écarte les fesses et dis à l’autre de m’enculer… J’ai pris une grosse respiration, j’ai hésité à dire stop, au moment ou j’ouvre la bouche pour dire le mot, sa queue entre en moi, elle était longue mais pas plus large que le gode, je me suis mis à inspirer et ce doux parfum m’a excité d’un coup, je me retrouvais écrasé par le sexe de ma Maîtresse, sodomisé par un homme que je ne connais pas et dont je n’ai même pas vu le visage à cause de son masque. Il était dur, et s’affairait derrière moi, je ressentais des choses mais rien de transcendant, juste un moment de doute quand à mes ressentis du moment. J’avoue que j’étais excité par le parfum du sexe de ma Maîtresse, puis j’ai senti que quelqu’un arriva vers mon visage, me tendit son sexe! Je tourne la tête et de l’autre coté un autre sexe arrive près de mon visage!!! Maîtresse Missy me dit alors :  » Tu as été sucé, à toi de sucer de la bonne queue! Si tu les suces pas j’arrête de suite et tu ne sentira plus jamais ma chatte! Et qui sait, tu auras sans doute une surprise si t’es gentil » Je me suis laissé faire, je pris la première queue en bouche, pendant que l’autre continuait de me sodomiser, pendant que ma Maîtresse m’écartait le cul et n’en perdait pas une miette. La queue présentée était normale, mais je n’étais du tout habitué à sucer une queue, je ne l’avais même jamais envisagé auparavant. Devant mon hésitation, le mec attrapa ma tête et enfonça sa queue au fond de ma gorge, cela eu pour réaction que j’étouffa et j’ai failli vomir instantanément! Je me suis mis à pleurer et un énorme filet de bave sorti de ma bouche sans que je puisse le contrôler! Ma maîtresse se mit à rire et me dire que j’avais une petite bouche et que j’allais réellement comprendre avec la troisième queue! Puis le soumis est rentré à nouveau dans ma bouche et l’a limite violée! Il s’est mis à me baiser la bouche frénétiquement sans que je ne puisse dire quelque chose ni même participé! Sur le moment, j’ai eu le sentiment d’un viol collectif dont j’étais bien évidement consentant de par mes gestes ( le fait de cambrer mon cul, le fait de ne pas stopper dans les pauses). Le soumis hyper excité a été stoppé par Maîtresse, celui qui me limait le cul a arrêté sur le champs, et elle demanda à ce que je sois mis sur le dos jambes en l’air! Merci d’avoir eu cette idée cela me donnera une pause et me reposera les jambes et surtout l’anus.

Une fois détaché, Maîtresse me fit parvenir de l’eau, me demanda si tout allait bien, et je dois avouer que cela me rassura immédiatement! Je lui répondit que je suis à son service et au service de ses vices les plus accrus. A ce stade, il ne pourrait plus rien m’arriver que je refuse puisqu’une de mes barrières étaient les relations sexuelles avec un homme… Apres avoir bu, on me mis en position sur la table de travail, sur le dos, Maîtresse ordonna de me tenir les jambes, elle mit des gants de chirurgie, du gel, et commença à entrer sa main dans mon cul. La elle me regarda droit dans les yeux, me dit: « Tu es tout de suite bien plus ouvert qu’à ton arrivée! Je vais peut être bientôt pouvoir rentrer ma main complète, c’est bien! » Elle joue avec mon cul et les trois mecs ont eu pour consigne de se faire sucer par ma bouche! Ils entraient à tour de rôle dans ma bouche, quand soudain, la troisième queue entra dans ma bouche! Sa queue était énorme, dure et longue! Je me suis dit, si elle décide de me la mettre je vais souffrir! Il s’est amusé à toucher le fond de ma gorge pour que j’étouffe, à plusieurs reprises, mes yeux se sont mis à pleurer, ma bouche baver comme jamais! Maîtresse me fouillait toujours je cul mais pour être tout à fait franc, je ne savais plus ou donner de la tête et j’avais peur qu’on me fasse mal, soit en haut, soit derrière!!! Impossible de me détendre! Maîtresse a du le ressentir car elle m’a dit de me détendre, puis a retiré sa main et son gant! Puis déçue, elle me dit :  » Ok, si ma main ne te fait rien alors on va passer à autre chose!! » Un mec s’éloigne, les deux autres me violent la bouche, les deux queues en même temps par moment quand je sens du gel posé sur mon anus, Maîtresse demanda aux soumis de relever mes jambes et la je me suis souvenu que c’était celui à la queue énorme qui était en bas! Je me suis mis à serrer les dents l’espace d’une seconde, heureusement que je ne suçais personne à ce moment la! Il entra en moi d’un seul coup! Les autres tiraient sur mes jambes vers ma tête, au deuxième aller retour, je me suis pris d’une bouffée de chaleur incompréhensible et d’une érection sans égal!! Je me suis mis à regarder ma queue et ma maîtresse sans rien comprendre! Le soumis se retira entièrement sous les ordres de ma maîtresse, qui s’aperçu direct de mon érection alors que depuis tout à l’heure, je n’en avais pas! Il rentra à nouveau un grand coup, cette fois sa queue glissa mieux, mon cul était ouvert en grand, mais il touchait les bords en forçant mon anus! Il s’est mis sur ordre de Maîtresse, à me sodomiser avec vigueur, au bout de 5 aller retour, sans plus, je suis pris d’une montée de chaleur, une érection et après deux ou trois aller retour suivants me prend un orgasme sans précédent avec une éjaculation de ma propre queue! Je me suis pris une longue giclée de mon propre sperme sur mon torse, j’étais abasourdi! Comment est ce possible? l’autre continuait à me défoncer le cul quand il a été arrêté par Maîtresse Missy. Je me suis mis la tête sur le coté, yeux fermés, tremblant, et de nouveau dans cet état de coton comme rarement je l’ai vécu dans ma vie sexuelle. Maîtresse Missy me dit: « Tu aimes le sperme on va arranger ça » La je suis rester les yeux fermés impossible d’ouvrir les yeux et de réfléchir! Je n’en avais aucune envie, au bout de quelques minutes, un liquide chaud coule sur mon visage, j’ouvre les yeux stupéfait et je vois le soumis à la grosse queue qui me décharge son sperme sur la gueule! Nan mais sans déconner ai je pensé! Puis les deux autres ont suivi, ils m’ont recouvert le visage, le cou et toute la partie haute du corps!!! J’ai tenté de vouloir essuyer mon visage mais mes mains étaient attachées très très courtes, donc impossible! Là, maîtresse Missy a dit:  » Tu veux te ressuyer le visage? attend je vais t’aider! » Elle fit signe à ses soumis, ils l’ont aidé à monter sur la table, elle mis ses deux talons aiguilles de chaque coté de ma tête, et la je me suis pris de panique! Non, elle va pas faire ça, je ne connais pas, je ne sais pas ce que ça fait, je suis déjà souillé au plus haut point! Pourquoi? Maîtresse Missy ouvra la fermeture éclair de son short, laissant apparaître son sexe, il était d’une beauté déconcertante. Elle s’est accroupi, m’ordonna d’ouvrir les yeux et la bouche, puis au bout de quelques secondes elle s est mise à me pisser dessus mais d’un jet violent, incontrôlé. C’était chaud, l’odeur était forte, cela m’a rempli la bouche, me remonta dans le nez, mon nez me pique, je ne veux pas boire, je recrache tel un homme qui se noie, là elle se met debout et fini tout sur mon visage, mes cheveux, mon cou TOUT. Ce mélange de sperme et d’urine avait une odeur sans précédent, le sperme a été nettoyé par l’urine de ma maîtresse.

Sur ce moment, j’ai ouvert les yeux, la chaleur du liquide a vite été remplacée par le froid du liquide au contact de ma tête. Ma tête où se mêlait tout un tas de choses, moi qui n’avait jamais eu de séance BDSM, qui n’a jamais connu de relation bisexuelle, qui n’avait connu qu’un petit gode pour mon anus, je ne savais quoi penser! J’ai connu deux orgasmes, un par un homme en me faisant sucer, un par un autre homme en me faisant sodomiser. Je n’avais jamais goûté même par curiosité mon propre sperme et j’en ai reçu 3 différents dans la même soirée, je me suis fait défoncé par 3 queues et ai vécu une séance hors pair! On me détacha, je demanda pour aller prendre une douche, qu on me montra puis douche finie, je remercia mes hôtes, Ma maîtresse en lui promettant de lui faire un mail détaillé de mes sensations que voici…

Je conclurai Madame, en vous témoignant mon plus fidèle sentiment, je vous remercie d’avoir pris en main mon éducation, de m’avoir fait découvrir une facette de la sexualité que je ne connaissais pas. Nous n’avons pu explorer le BDSM pure car il est vrai que cette soirée était une soirée pluralité masculine et autant vous dire que vous avez amené un autre sens à ce terme utilisé en club libertin… Je prendrais le temps de vous servir de la manière que vous le souhaiterez, je vous suis fidèle et je vous serais à jamais reconnaissant de m’avoir fait passer votre test du feu. Pour les soumis indécis, Maîtresse Missy sait ce qu’elle fait, elle a le pouvoir de vous faire vivre des choses que vous ne connaîtrez qu’entre ses mains, soyez sûrs de ce que vous voulez si vous la contactez, vous risquez de perdre votre virginité et votre dignité… Mais ce que c’est bon parfois de ne pas avoir de compte à rendre et de pouvoir se confier corps et âme à une professionnelle!

Je vous autorise madame, de diffuser mon témoignage dans sa totalité et je joins même une image faite pour vous juste après cette soirée inoubliable.

Avec tous mes respects Maîtresse Missy,

Votre dévoué soumis,

Minerve

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.